Selon une enquête de FeelEat (2020), on estime que 69% des Français ressentent une pression à perdre du poids avant l’été. Avec l’omniprésence des réseaux sociaux dans nos vies, la multiplication des challenges «summerbody » et consorts qui nous promettent un ventre plat ou un corps que l’on sera « fier-e de montrer sur la plage », il y a de quoi s’arracher les cheveux.

Et si on faisait le tri dans tout ça ?

Dans cet article, je vous donne des pistes plus saines de préparer votre corps et votre tête à l’été.

LA BIENVEILLANCE AVEC SOI ET LES AUTRES, LA LEÇON DE MARSHALL ROSENBERG

Marshall Rosenberg est un psychologue, pionnier de la communication non violente. Dans son ouvrage Les mots sont des fenêtres : ou bien ce sont des murs, il parle de bienveillance envers les autres et (surtout ?) envers soi-même.

« J’aimerais que le changement soit stimulé par un vrai désir de rendre la vie plus belle pour nous ou pour les autres, et non par des énergies destructrices comme la honte ou la culpabilité »

Alors que faire ? 

  • Apprendre à accueillir : l’instant présent, votre unicité, les messages que votre corps vous transmet, vos émotions et les comportements qui en découlent… Rien n’est jamais figé.

  • Nos parcours et expériences sont uniques, et parfois cela influe sur notre poids et/ou corpulence : nous sommes humains !

  • Le poids sur la balance et la corpulence ne définissent pas votre valeur ou votre légitimité à vous montrer en maillot de bain.

  • L’immense majorité des régimes ne fonctionnent pas à long terme et dégradent notre relation à la nourriture.

  • Faire du sport, c’est super ! Faire une activité qui nous plait et nous stimule, c’est mieux. De longues séries d’abdominaux n’aplatiront jamais votre ventre mais mal réalisé pourra engendrer des douleurs.

3 EXERCICES A FAIRE ET A REFAIRE 

  1. L'observation factuelle 

Il s’agit ici de faire une description de soi, objective et factuelle pour se délester de la comparaison et du jugement. Les mots interdits lors de cet exercice : « trop», « pas assez » etc. On préfère alors des adjectifs pour reprogrammer le cerveau à décrire sans dénigrer.

  1. L'observation bienveillante 

Ici, on regarde ailleurs et si possible sans critique avant. Exemple : « (Je n’aime pas ma petite poitrine mais) : j’adore mes hanches »

« (Je ne suis pas fan des bourrelets sur mon ventre mais ): j’ai de belles jambes »

DÉFI: Faire ça 1 fois par jour pendant 1 mois

Si vous ne trouvez rien de « bien » car ça arrive, félicitez vos qualités et réussites.

  1. Déterminer ce qui compte vraiment (les valeurs motrices) 

Essayez de répondre 3 fois de suite à cette question : Qu’est-ce qui estimportant pour moi dans le fait de faire attention à mon assiette, mon corps et/ou mon image corporelle ? »

Pour la grande majorité d’entre nous, la « 1ère couche » sera une projection de l’extérieur puis au fur et à mesure surgiront des valeurs plus fortes et ancrées…Ici commence le tri !

Il peut être pertinent, selon les cas, d’explorer avec un(e) professionnel(le) les éventuelles barrières mentales qui viennent finalement de l’extérieur et, le cas échéant si vous êtes prêt(e), les actions à mettre en place.

« bah perdre du poids !», « maigrir », « être en paix avec l’alimentation », « porter les vêtements que je veux» « profiter de mes enfants sans être essoufflé-e » etc.

A VOUS L'ÉTÉ ! 

Le corps, quelque soit la saison, doit être un allié avec lequel on se sente bien, avec qui nous avons envie de franchir les obstacles de nos parcours de vie, mais aussi celui qui nous permet tout simplement partager de bons moments avec nos proches.

Il nous arrive à tous de ne pas être 100% à l’aise avec notre corps qu’il soit maigre, mince, moyen, rond, gros, musculeux, petit, grand… Et c’est ok !

L’essentiel étant de se rapprocher au mieux de ce qui nous convient, pour nous-même et en nous respectant. C’est ok de se sentir bien dans un corps que la propagande différentophobe rejette, c’est ok aussi de chercher des solutions à son mal-être…

Mais si cela doit vous coûter votre santé mentale, c’est déjà trop cher ! Alors que cela soit dans l’assiette ou dans vos baskets, choisissez la progressivité et la bienveillance.

Et comme le disait Tina Turner : You’re simply the best !

UN CORPS & UN ESPRIT PRÊTS POUR L'ÉTÉ, par Amandine Garlopeau

UN CORPS & UN ESPRIT PRÊTS POUR L’ÉTÉ

Article écrit pour le webmagazine de la Ressourcebox de juin 2023, box bien-être Rochelaise

Amandine Garlopeau

6/20/20233 min read